Carnets-de-voyage.net

Vacances d’été, comment bien préparer sa trousse médicale ?

Home  >>  Voyage  >>  Vacances d’été, comment bien préparer sa trousse médicale ?

Vacances d’été, comment bien préparer sa trousse médicale ?

On août 28, 2018, Posted by , In Voyage, With No Comments

L’exaltation du départ peut parfois faire oublier les désagréments qui vont parfois avec. Même si les pharmacies existent à peu près partout dans le monde, dans le pire des scénarios, il est plus prudent de se munir que de devoir se faire hospitaliser faute de médicaments. Cette précaution vaut pour tous les voyageurs, pas seulement pour ceux atteints de maladie chronique ou pour les hypocondriaques.

Médicaments, ce qu’il faut nécessairement avoir dans sa trousse à pharmacie

Pendant votre voyage, il faut que vous soyez à même de faire face à toutes les situations possibles. Pour cela, si vous ou vos enfants souffrez d’un quelconque mal connu, emportez les médicaments qui y correspondent. Les collyres pour ceux qui ont des problèmes de vues, le liquide pour ceux qui portent des lentilles de contact. Ensuite, au besoin passez chaque partie de votre corps en revue, c’est-à-dire pour les cheveux : les antipoux pour les enfants, pour la peau, les crèmes solaires, les crèmes hydratantes pour ceux qui ont la peau sensible. Les antiseptiques en cas de coupure. Pour le ventre, n’oubliez pas les antidiarrhéique comme le Spasfon, les antiallergiques au cas où, et même le laxatif, parce qu’il peut arriver qu’un voyage bloque le transit intestinal. N’oubliez pas d’emmener la boîte de ces médicaments ou surtout le papier où la posologie et les cas d’utilisation sont marqués. Ne serait-il pas en effet mieux que la première visite de votre pays de destination ne soit pas chez le pharmacien du coin ?

Quid des dérives de médicaments ?

Pour commencer, le contenant, choisissez-en un bien étanche et solide. Un sirop peut très facilement se renverser et un tissu étanche permet d’éviter que la tâche n’imprègne le reste des vêtements dans la valise. Pour plus de précautions, transvasez les liquides dans des contenants plus étanches, puis enfermez-les dans des sacs plastiques avant de mettre le tout dans la trousse. Par ailleurs un tissu fin sera vite transpercé par la pince à épiler. Ensuite, n’oubliez pas les bandages, sparadraps, pansements de toutes tailles, la compresse de gaze stérile, et les lingettes antibactériennes. Ayez surtout à l’esprit qu’en plus d’être une trousse de premiers soins, votre trousse médicale peut devenir votre trousse de survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *